News

OUI à l’initiative multinationales responsables

Le comité du PEV Fri­bourg estime que le texte d’initiative est bon et résiste aux objec­tions qui lui sont appor­tées.

Les entre­prises suisses ne sont mena­cées ni par un flot de pour­suites judi­ciaires, ni par des conséquences néga­tives pour son éco­no­mie. Un exa­men de dili­gence rai­son­nable de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement pour les grandes PME et celles qui sont actives dans le domaine des matières pre­mières sujettes à conflit, est éga­le­ment prévu en cas de rejet de l’initiative (dans le contre-projet). Il y aura donc des conséquences admi­nis­tra­tives de poids dans un cas comme dans l’autre.

Chaque PME est tenue res­pon­sable pour les dom­mages cau­sés aux per­sonnes et à l’environnement en Suisse. Ce n’est que dans le contexte des inté­rêts pure­ment finan­cier de puis­sants groupes de lob­bying qu’on com­prend pourquoi les règles du jeux devraient être dif­fé­rentes pour les grandes entre­prises et leur sous-traitants ou encore leurs four­nis­seurs. Cer­taines grandes entre­prises sont réel­le­ment concer­nées et cela à juste titre. Elles devraient s’assurer que leurs acti­vi­tés éco­no­miques, indé­pen­dam­ment des rap­ports de pou­voirs et des condi­tions sur le site à l’étranger, sont réel­le­ment res­pec­tueuses de l’environnement et des êtres humains. L’initiative est sou­te­nue par une large alliance civique de repré­sen­tants poli­tiques et éco­no­miques. Elle repré­sente une contri­bu­tion pré­cieuse à un meilleur monde.

 

 

© Photo by Swap­nIl Dwi­vedi on Uns­plash