News

Déclaration commune Covid-19

Décla­ra­tion com­mune des par­tis poli­tiques fri­bour­geois et listes élec­to­rales repré­sen­tées au Grand Conseil fri­bour­geois concer­nant la pan­dé­mie de Covid-19.

Nous vivons depuis plus d’un mois une situa­tion inédite : comme rare­ment en temps de paix, nous avons décidé d’adopter des mesures indi­vi­duelles et col­lec­tives pour lut­ter contre la mala­die Covid-19. Si nous l’avons fait, c’est parce qu’au-delà des inté­rêts per­son­nels et éco­no­miques légi­times de chacun-e, il y a le bien com­mun.

Le Conseil fédé­ral a décrété la situa­tion extra­or­di­naire pour empê­cher une pro­pa­ga­tion rapide du Covid-19, et per­mettre à notre sys­tème de santé de faire face à cette pan­dé­mie. Dans notre can­ton, le Conseil d’Etat a décidé des mesures fortes et concrètes pour accom­pa­gner cet effort. Nous, les par­tis poli­tiques fri­bour­geois et listes élec­to­rales repré­sen­tées au Grand Conseil fri­bour­geois, sommes fiers de faire par­tie de cette société appe­lée à agir col­lec­ti­ve­ment. Nous devons aussi contri­buer à cet effort com­mun, au même titre que les très nom­breuses asso­cia­tions actives et ini­tia­tives nées spon­ta­né­ment dans un esprit de soli­da­rité et de géné­ro­sité.

Comme d’autres aspects de la vie publique, la vie poli­tique doit conti­nuer sous une autre forme. Les vota­tions et élec­tions ont été repous­sées ; les assem­blées et conseils légis­la­tifs ne se réunissent plus. Par contre, la poli­tique comme expres­sion de la démo­cra­tie, peut et doit se pour­suivre : le débat, l’échange, la pro­po­si­tion, voire la cri­tique doivent gar­der leur place éga­le­ment dans cette phase si déli­cate. Il incombe au Conseil d’Etat, aux pré­fets, et aux exé­cu­tifs com­mu­naux de nous gui­der durant celle-ci, et ils méritent notre confiance et notre sou­tien dans la lutte contre la pan­dé­mie.

Nous défen­dons des points de vue sou­vent dif­fé­rents et par­fois diver­gents, mais sommes una­nimes quant au but que nous devons pour­suivre en tant que société : faire face à cette situa­tion extra­or­di­naire. Il fau­dra le moment venu réflé­chir à la suite après cette crise. Mais pour l’instant, la prio­rité est ailleurs : il faut venir à bout de cette pan­dé­mie. Nous vou­lons pro­té­ger notre popu­la­tion, sur­tout les plus vul­né­rables. Nous vou­lons per­mettre à nos entre­prises d’assurer leur péren­nité et les emplois. Et nous vou­lons le faire en res­tant une société « ouverte, pros­père et soli­daire, garante des droits fon­da­men­taux et res­pec­tueuse de l’environnement » (pré­am­bule de la Consti­tu­tion can­to­nale). Pour ce faire, nous devons conti­nuer d’appliquer ces mesures certes fortes mais néces­saires, aussi long­temps qu’il le fau­dra. Et tout cela, nous vou­lons le faire ensemble.

 

Dans l’ordre du registre can­to­nal des par­tis poli­tiques

  • Parti démocrate-chrétien fri­bour­geois (per­sonne de contact M. Damiano Lepori, pré­sident)
  • Parti socia­liste fri­bour­geois (per­sonne de contact M. Benoît Piller, pré­sident)
  • PLR.Les Libéraux-Radicaux Fri­bourg (per­sonne de contact M. Sébas­tien Dorthe, pré­sident)
  • Centre Gauche-PCS Fri­bourg (per­sonne de contact Mme Sophie Trit­ten, pré­si­dente)
  • Union Démo­cra­tique du Centre Fri­bourg (per­sonne de contact M. Chris­tophe Blau­mann, pré­sident)
  • Les Verts fri­bour­geois (per­sonnes de contact Mme Mirjam Ball­mer et M. Julien Vuilleu­mier, copré­si­dents)
  • Parti Évan­gé­lique can­ton de Fri­bourg (per­sonne de contact M. Simon Gre­basch, pré­sident)
  • Parti Bour­geois Démo­cra­tique Fri­bourg (per­sonne de contact M. Anthony Jaria, pré­sident)
  • Union Démo­cra­tique Fédé­rale Fri­bourg (per­sonne de contact M. Marc Bach­mann, pré­sident)
  • Freie Wäh­ler Sense (per­sonne de contact M. André Schneuwly, député)
  • « La Broye c’est vous » (per­sonne de contact M. Cédric Péclard, député)

 

© Photo by Brian McGo­wan on Uns­plash