News

Le PEV au Conseil national : en faveur de l’interdiction de financer les producteurs de matériel de guerre

Les conseillers natio­naux PEV ont, avec la mino­rité, requis un contre-projet à l’initiative visant à inter­dire le finan­ce­ment des pro­duc­teurs de maté­riel de guerre. Dans la mesure où cette mino­rité n’a pas obtenu de suc­cès au Conseil natio­nal, les conseillers natio­naux PEV sou­tiennent l’initiative.

 

L’initiative popu­laire veut inter­dire au niveau mon­dial le finan­ce­ment des fabri­cants de maté­riel de guerre. C’est pourquoi il devrait être inter­dit pour la Banque natio­nale suisse (BNS), les fon­da­tions ainsi que pour les ins­ti­tu­tions de pré­voyances éta­tiques et pro­fes­sion­nelles de finan­cer des entre­prises qui réa­lisent plus de 5% de leur chiffre d’affaire avec la pro­duc­tion de maté­riel de guerre.

Pro­mo­tion de la paix cohé­rente et cré­dible

Les conseillers natio­naux du PEV avaient pré­co­nisé que l’initiative ne soit pas sim­ple­ment reje­tée, mais qu’elle soit ren­voyée à la com­mis­sion dans le but d’élaborer un contre-projet. Un contre-projet effi­cace aurait ren­forcé l’interdiction du finan­ce­ment indi­rect d’armes inter­dites et aurai ainsi pu per­mettre d’accroître la trans­pa­rence. « Pour nous, la cré­di­bi­lité implique éga­le­ment d’investir l’argent de manière éthique­ment juste et d’agir de manière res­pon­sable en ce qui concerne le maté­riel de guerre, sa pro­duc­tion et son expor­ta­tion », a sou­li­gné la Conseillère natio­nale Lilian Stu­der, AG, lors de sa prise de posi­tion devant le Conseil. La Suisse doit res­ter cohé­rente et cré­dible dans ses efforts pour pro­mou­voir la paix dans le monde.

Mise en œuvre judi­cieuse de l‘initiative

Dans la mesure où le Conseil n’a pas suivi la demande de la mino­rité, les conseillers natio­naux du PEV ont voté en faveur de l’initiative elle-même. « Nous sommes convain­cus, que si l’initiative est accep­tée par la popu­la­tion, cette demande peut être mise en œuvre de manière judi­cieuse dans la légis­la­tion d’application » a déclaré Lilian Stu­der devant le Conseil.

Pour tout ren­sei­gne­ment :

Marianne Streiff, Pré­si­dente de parti et Conseillère natio­nale : 079 664 74 57
Lilian Stu­der, Conseillère natio­nale : 076 575 24 77
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70