News

Un pour tous, tous pour un - Unité des partis politiques derrière le Conseil fédéral

La pro­pa­ga­tion très rapide du coro­na­vi­rus est grave. Le Conseil fédé­ral a pris aujourd’hui, à la suite d’une réunion de crise, de nou­velles mesures pour pro­té­ger la santé de notre popu­la­tion. Les mesures sont dra­co­niennes, mais néces­saires pour pré­ve­nir l'effondrement du sys­tème de santé et pour sur­mon­ter cette crise. Les par­tis poli­tiques sou­tiennent en bloc et sans réserve le Conseil fédé­ral. Nous lançons un appel à la popu­la­tion. Elle doit avoir confiance dans les mesures qui ont été prises par notre gou­ver­ne­ment et les appliquer inté­gra­le­ment. La soli­da­rité envers tous les membres de notre société doit désor­mais plei­ne­ment jouer.

Nous témoi­gnons notre res­pect incon­di­tion­nel et nous adres­sons nos cha­leu­reux remer­cie­ments à toutes celles et ceux qui s’engagent quo­ti­dien­ne­ment dans les soins de base, les ser­vices de santé et l’appareil sécu­ri­taire. Nous expri­mons aussi nos remer­cie­ments à toutes celles et ceux qui agissent pour le bien com­mun, comme les mili­taires qui sont déployés en sou­tien aux éta­blis­se­ments médi­caux, aux gardes-frontières et dans les trans­ports.

Les ins­ti­tu­tions conti­nuent de fonc­tion­ner

La fer­me­ture de la plu­part des maga­sins, les sévères res­tric­tions dans le tra­fic fron­ta­lier et la mobi­li­sa­tion du per­son­nel de l'armée sont des mesures dras­tiques tem­po­raires pour pro­té­ger la popu­la­tion. Les ser­vices de base ne sont pas mena­cés. Les maga­sins ali­men­taires, les phar­ma­cies, les postes, les banques, les ins­ti­tu­tions sociales et les ser­vices les plus impor­tants de l’administration publique res­tent acces­sibles à la popu­la­tion.

Un appel à la soli­da­rité

Cette situa­tion excep­tion­nelle exige de cha­cune et cha­cun à prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés, faire preuve d’autodiscipline et de soli­da­rité. La devise de la Confé­dé­ra­tion « unus pro omni­bus omnes pro uno » - Un pour tous - tous pour un - ins­crite dans le hall de la cou­pole du Palais fédé­ral prend aujourd’hui tout son sens. Nous devons res­pec­ter et appliquer scru­pu­leu­se­ment les mesures déci­dées par le Conseil fédé­ral. Notre sys­tème de santé doit res­ter acces­sible à toutes celles et ceux qui en ont urgem­ment besoin. Toutes les déci­sions prises par le Conseil fédé­ral ces der­niers jours sont dra­co­niennes et auront un impact majeur sur la vie sociale et l’économie. Cette situa­tion sans pareil exige un sur­saut de soli­da­rité et de sou­tien mutuel. Nous devons désor­mais agir avec com­pré­hen­sion et faire preuve de sou­plesse dans la vie quo­ti­dienne.

Les par­tis poli­tiques

PBD, PDC, PEV, PLR, PS, LES VERTS, vert'liberaux, UDC